Affinités Gustatives

ALEXANDERPLATZ

Posted in Histoire de Berlin by badoldways on 4 avril 2010

L’Alexanderplatz est une place qui est située dans le quartier « Mitte » de Berlin. Elle est située dans la partie Est de la ville. L’Alex, comme la surnomment les Berlinois, est un des principaux centres d’activités de Berlin. La place est fréquentée quotidiennement par 300 000 personnes. L’Alexanderplatz n’est pas seulement un des carrefours les plus fréquentés de Berlin, traversé chaque jour par des centaines de milliers de personnes en surface et sous terre. Sa situation dans la ville en fait également un lien entre plusieurs quartiers de la ville aux caractères très différents. La population qui fréquente l’Alexanderplatz constitue un mélange particulièrement coloré et vivant. L’emplacement de l’Alexanderplatz met en présence des groupes sociaux très différents. Ont y croise des habitants des tours toutes proches, des étudiants et des artistes à la mode de Scheunenviertel, et de jeunes familles de Prenzlauer Berg, mais également des sans-abris et des punks qui se retrouvent à la Fontaine de l’amitié des peuples. Tous les vendredis soirs, des centaines d’adolescents venant des quartiers périphériques Est de la ville s’y fixent rendez-vous. On y trouve aussi des représentants du mouvement gothique.
La nuit, des jeunes se retrouvent à la Haus des Reisens avant de se rendre dans les discothèques. Juste sous les voies du S-Bahn se trouve le Besenkammer (placard à balais), une minuscule taverne d’homosexuels très populaire, ouverte 24 heures sur 24. De jour, on trouve sur l’Alex des employés de la Landesbank, des touristes du Park-Inn-Hotel, des musiciens de rue, des camelots, des stands d’information d’obscurs groupuscules politiques ou religieux ainsi que de très nombreux Imbiss (snacks), dont le plus visible est le Grillwalker, un vendeur de saucisses ambulant bien installé sous son auvent, qui vend de la saucisse en provenance directe de son magasin. Bien que chaque jour des milliers de personnes fréquentent la place, l’Alexanderplatz n’incite pas la plupart des gens à s’y attarder. La gigantesque esplanade entourée par des immeubles est traversée par les courants d’air, et l’atmosphère est agitée, bruyante. L’Alex n’est donc que rarement un endroit où l’on va volontairement, mais joue plutôt le rôle d’une place de transbordement. On y chercherait en vain des cafés accueillants ou des restaurants attrayants. Située au confluent de grandes avenues, croisement des routes fédérales 1, 2 et 5, l’Alexanderplatz est depuis toujours un important centre de correspondance.

ALFRED DÖBLIN

Alfred Döblin est né le 10 août 1878 à Stettin et décédé le 26 juin 1957 à Emmendingen. C’était un médecin et un écrivain allemand. Il a acquis la nationalité française en 1936. D’origine juive il s’est converti au catholicisme en 1941. Il est l’auteur d’un roman qui a fait date dans la littérature allemande et mondiale « Berlin Alexanderplatz ». Il est un des symboles de la modernité littéraire allemande.
Ce roman, son œuvre la plus connue, paru en 1929, décrit les bas-fonds du Berlin des années 20 et surtout de l’Alexanderplatz. Le personnage principal Franz Biberkopf revêt les traits d’un anti-héros : c’est un criminel repenti que la fatalité rattrape et qui retombe dans la délinquance. Ce récit est composé de références bibliques et mythologiques, de collages d’extraits de journaux et mêle à la tragédie la drôlerie populaire.
Berlin Alexanderplatz a été adapté à l’écran à de nombreuses reprises, d’abord en 1931, puis en 1979 par Rainer Werner Fassbinder.

À Berlin-Est, le 4 novembre 1989, plus d’un million de manifestants se réunissent pour réclamer des élections libres et la démission du gouvernement.

FERNSEHTURM

La Fernsehturm de Berlin est à l’origine une tour émettrice de signaux de télévision. Fernsehturm est le mot allemand qui désigne les tours émettrices de radio et télévision. Actuellement, elle supporte des émetteurs FM et TV-TNT. Avec ses 368 mètres, c’est la construction la plus haute de la ville et un des symboles de l’ancien Berlin-Est. À son pied, sur l’Alexanderplatz, commencent les larges avenues et barres d’immeubles collectifs, vestiges de l’ère socialiste. Ces édifices sont en voie de disparition accélérée depuis la chute du mur de Berlin. D’autres, alentour, ont été classés monuments historiques telle la Karl Marx Allee, ancienne Stalin Allee. Un restaurant panoramique se trouve au sommet de la tour ; les convives ont une vue imprenable sur la ville, puisqu’il effectue une rotation lente sur lui-même.

Laure Lémieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :