Affinités Gustatives

QUADRIGE

Posted in Histoire de Berlin by badoldways on 4 avril 2010

Un quadrige c’est un char antique à deux roues, attelé de quatre chevaux de front, généralement utilisé pour les courses. En 1793, la Porte de Brandebourg est couronnée du quadrige de Johann Gottfried Schadow (1764-1850) figurant la déesse de la Victoire sur un char tiré par quatre chevaux. Cette statue a été réalisée en cuivre. En 1806, elle est emportée par Napoléon qui veut l’installer à Paris. Après la chute du Premier Empire, le quadrige retourne à Berlin, où il est restauré et agrémenté d’un nouveau symbole de pouvoir (l’aigle prussien). Après la Seconde Guerre mondiale, on fit poser une copie en plâtre. En effet, lors de la bataille de Berlin, des soldats allemands s’étaient réfugiés derrière le quadrige d’où ils tiraient et la statue fut gravement endommagée. Seuls deux chevaux sortirent indemnes de l’échange de coups de feu.
Lors des années de partition de l’Allemagne entre RDA et RFA, l’aigle qui trônait au-dessus du quadrige tout en haut de la porte fut retiré. Il retrouva sa place après la réunification.

FREDERIC II

Frédéric II de Prusse est né le 24 janvier 1712 à Berlin et mort le 17 août 1786 à Potsdam. Il fait entrer son pays dans la cour des grandes puissances européennes. Après avoir un temps fréquenté Voltaire, il devient célèbre pour être l’un des porteurs de l’idéal du prince du siècle des lumières en tant que « despote éclairé ». Il a régné 46 ans, imposant sa marque à son royaume et à son siècle. Dès le début de son règne, Frédéric s’est révélé comme un grand monarque qui désirait régner seul et faire rentrer a Prusse dans la cour des grandes nations.
Frédéric se voit comme le premier serviteur de l’État. Il est également féru de littérature antique et française. Il écrit des pièces et des poèmes, toujours en français. Frédéric II est aussi un grand homme de guerre qui s’empare de la Silésie Autrichienne, une province riche et peuplée.
Au terme de sa vie Frédéric II a atteint l’essentiel de son objectif, la Prusse est devenue une puissance incontournable en Europe. Il a notablement accru le territoire du royaume de Prusse, le royaume passant d’une superficie de 120 000 à 200 000 km2. La Prusse est donc devenu un royaume souverain et prééminent : les affaires du centre de l’Europe ne peuvent plus se traiter sans elle.

Alexandre Jadot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :